Véro et son grand-père

J’espère que vous ne lirez pas trop vite mon billet en prenant votre café et que vous ne sauterez pas trop vite aux conclusions.

Véro est mon amie Facebook…

Son grand-père a travaillé au camp Bouchard à Blainville durant la guerre.

DSC08428

collection ville de Blainville

DSC08432

collection ville de Blainville

Voici le grand-père de Véro, à gauche dans la deuxième rangée.

ludger-gagnon1

Il travaillait au camp Bouchard durant les années de la guerre.

Véro m’avait envoyé cette photo avec une petite demande spéciale l’été dernier. Je lui avais répondu sur mon blogue Nos ancêtres.

Vous pouvez lire… 

Fascinant que cette histoire du grand-père de Véro.

Comment maintenant résister à la tentation de cliquer sur mes hyperliens.

La prochaine fois je vous parlerai des parents de Céline…

L’oie des neiges

Pour tout comprendre sur l’oie des neiges…

Nos ancêtres

Pour continuer sur mon idée d’hier de celui qui a beau mentir qui vient de loin… l’oie des neiges est mon signe astrologique amérindien.

OieDesNeiges2007CChevalier

– Tiens Kamouraska droit devant…
– Ouin, t’as dit ça à Baie-St-Paul…

Je suis une oie des neiges!

J’ai appris ça lors de mes récents voyages. On vendait des petits pendatifs faits en bois avec les signes astrologiques amérindiens au magasin général de Kamouraska.

DSC06227

Ç’a donc piqué ma curiosité.

Cliquez ici.

NOTE:

J’ai modifié un peu le texte et j’ai corrigé les petites coquilles.

VOTRE SIGNE-TOTEM

22 décembre au 19 janvier

« L’OIE DES NEIGES »

Son clan : la tortue 

Vous appartenez au clan de la tortue, ce qui correspond à l’élément terre. Le respect de la tradition et de l’autorité vous rend intraitable. D’une nature discrète vous aimez cependant la compagnie et vous savez être serviable. Malgre tout, vous restez un mystère pour votre entourage.

Son…

View original post 562 mots de plus

Saumon, oie des neiges…?

mademoiselle Jeanne

Saumon c’est le signe astrologique amérindien de mon épouse. Moi je suis une oie des neiges.

OieDesNeiges2007CChevalier

Cette révélation a changé toute ma vie de couple récemment. Rien de dramatique n’ayez crainte.

Ma femme et moi avons plusieurs ancêtres communs dont Jacques Archambault. Je le savais depuis 2007.

DSC06952

Un des ancêtres directs de mon épouse saumon est Laurent Archambault. La soeur de Laurent, Marie, est la mienne. Ce qui fait que mon épouse et moi sommes non seulement mari et femme, mais 8e cousins!

Nos ancêtres communs ne s’arrêtent pas là. Deux petits Américains capturés à Deerfield au Massachusetts en 1704 lors d’un raid français avec leurs alliés amérindiens. 

Josiah Rising et Abigaïl Nims.

De quoi faire jaser tout le village de Ste-Anne-des-Plaines où je vis depuis 32 ans quoi!

C’est à Ste-Anne-des-Plaines que j’ai atterri en 1981. J’ignorais totalement son existence tout comme j’ignorais l’existence de mes ancêtres paternels.

Une oie des neiges et un saumon y ont fait leur nid. C’est ici que ma passion pour la généalogie a pris racines.

Depuis un tas de gens ont partagé leurs ancêtres.

C’est le cas de Véro dont je vous reparle demain.

Cap sur Cap-Rouge

cap sur la baie

Plein d’histoire au hasard d’un détour.

détour

Ça faisait longtemps que mon épouse et moi voulions aller visiter le site archéologique de Cap-Rouge.  

Une obsession quoi!

mademoiselle Jeanne

Foi de saumon, je n’en démordrai pas!

On avait finalement abandonné le projet.

C’est comme si mon instinct d’oie des neiges m’avait guidé lors de notre retour de Québec le lendemain du spectacle des Violons du Roy au Palais Montcalm.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un de nos ancêtres communs nous attendait au détour d’une plaque commémorative…

DSC06951

DSC06952

Cartier, Cartier, oh Jacques Cartier…

Immortalisé par un pont et une chanson, Jacques Cartier n’est pas tout à fait ce héros dont on nous a tant vanté les mérites sur les bancs d’école.

Curé Dugas avec des élèves vers 1900

Jacques Cartier n’est pas le seul d’ailleurs, mais je risque de vous parler politique, ce que je ne ferai pas sur ce blogue.

L’histoire est écrite par ceux qui écrivent ce qu’on veut bien qu’ils écrivent.

C’est mon opinion d’historien raté qui s’est retrouvé lors d’un détour devant des bancs d’école pendant 34 ans au lieu d’écrire des livres d’histoire.

L’histoire au service des…

Un exemple, la bataille de Châteauguay.

La bataille de Châteauguay, un tournant dans l’histoire du Canada?

bataille de Châteauguay

On les surprendra au tournant mes braves!

Ouin mettons!

Parlez-en aux guides que j’avais rencontrés l’année dernière quand j’y suis allé avec mon demi-cousin Venance Paiement.

Venance est le fils du petit Benjamin Paiement qui se trouve immortalisé sur cette photo historique d’une école de rang prise en 1915.

école de rang vers 1915

Les guides nous avaient dit, la mort dans l’âme, que le gouvernement avait sabré dans les budgets du parc et qu’on allait éventuellement les remplacer par des panneaux d’interprétation.

Mais revenons plutôt à Jacques Cartier et le Cap-Rouge.

Mon épouse et moi revenions de Québec en passant par le Chemin du Roy, question de faire durer le plaisir.

On suivait les panneaux de signalisation, puis…

détour

Détour?

Ce détour allait changer notre vie.

petit nowhere

Je pense qu’on retourne vers Québec…

J’avais comme un pressentiment d’oie des neiges qu’on avait erré quelque part et qu’on avait rebroussé chemin.

DSC06908

La prochaine fois, cap sur Cap-Rouge.

Jacques Cartier

Cliquez ici pour vous retrouver.

Tout le monde connaît Jacques Cartier, du moins ceux et celles qui traversent le pont nommé en son honneur.

pont Jacques Cartier site

Je connaissais toute l’histoire de ce découvreur du Canada, mais j’ignorais qu’il avait kidnappé le chef amérindien Donnacona.

Au retour de son premier voyage en 1534, Jacques Cartier partit avec les deux fils de Donnaconna, avec qui il revint lors de sa deuxième traversée. Lors de son deuxième voyage, Cartier l’emmena en France avec 9 autres Amérindiens en le kidnappant à l’occasion d’une fête donné par les Français le 3 mai 1536. Aucun ne revint jamais aux Amériques.

Il découvrit la France au cours de l’été 1536. Nous ne connaissons rien de la vie quotidienne de Donnacona en France. On dit qu’il eut de nombreuses entrevues avec le père Thévet, grand chroniqueur des « affaires américaines ». Il rencontra également à plusieurs reprises le roi François Ier.

Donnacona créa un mouvement considérable en France, influençant le roi François Ier au point de projeter l’implantation d’une colonie, en 1541, à Cap-Rouge. Il fut le premier à avoir tissé des relations diplomatiques avec les Français sur fond de rivalités entre chefs indiens. En effet, selon Serge Bouchard, « il entretient le rêve stadaconéen d’être la plus grande puissance canadienne parmi ses peuples voisins ». Pour intéresser les Français, il signala à Cartier l’existence du royaume de Saguenay, par des contes fabuleux, pris pour des réalités par les Européens, et venus même aux oreilles des Espagnols qui dépêchèrent des conquistadors vers le nord, à partir de la Floride et du Texas.

Il sauva également la vie des premiers Français ayant le scorbut, en leur donnant un remède à base de cèdre blanc, lors de l’Hivernage de la deuxième expédition de Cartier1.

Les années passèrent et il espéra retourner dans son pays. Il mourut mystérieusement en France en 1539, juste avant le dernier voyage de Cartier, à l’âge approximatif de 60 ans et sans avoir revu le Canada. Il serait enterré sous le pavé d’une rue du Vieux Paris, selon le Pantagruel de Rabelais. D’autres, comme l’anthropologue Serge Bouchard, disent, qu’il « fut enterré dans une fosse commune réservée aux indigènes des Amériques. Cette fosse se situait sous la rue des Andouilles, nom donné aux Indiens en général ».

Sources

Cap-Rouge!

DSC06908

C’est de ça dont je veux vous parler la prochaine fois.

Cap-Rouge Jacques Cartier panneau

N’étant plus bienvenus à Stadaconé, les colons s’établissent au pied du cap Rouge (cap Diamant), nommé Charlesbourg Royal. L’expérience est désastreuse. Au mois de juin 1542, Cartier quitte la vallée du Saint-Laurent avec les survivants. À Terre-Neuve, il croise le groupe de Roberval qui n’a quitté La Rochelle qu’au mois d’avril. Pendant la nuit suivant leur rencontre, Cartier compromet l’entreprise en faussant compagnie à son chef. Il accoste à Saint-Malo au cours du mois de septembre.

(pris sur le site de l’hyperlien du début)

DSC06915