Vraiment superbes ces dessins!

Un commentaire comme je les aime…

C’est un cousin lointain du bord de ma mère. J’ai également plusieurs dessins de lui (des cartes de Noël surtout). Il faudrait que je demande aux tantes qui sont toujours en vie.

Nos ancêtres

Livret Labatt Pierre TrembléLivret Labatt Guillaume ThibaultLivret Labatt Noël SimardLivret Labatt Jean SéguinLivret Labatt Jean ValiquetteLivret Labatt Robert VaillancourtLivret Labatt Étienne TruteauLivret Labatt Jean Trudelle

Ces numérisations viennent tout droit d’un autre Livret Labatt que j’ai eu en cadeau il y a un an.

Il est presque neuf.

J’aimerais beaucoup en savoir plus sur l’artiste qui a fait les dessins.

Il signe E. Sénécal, mais je ne trouve rien sur Internet.

Pour me contacter…

View original post

Publicités

Les ancêtres de Paul-Henri Tessier, l’amour de sa vie…

Ancêtres de Paul-Henri Tessier

Bonjour Pierre,

C’est aujourd’hui le 100e anniversaire de Marie-Blanche Tessier surnommée affectueusement Ti-Blanc. Je t’envoie ce graphique de ses descendants et j’aimerais que tu le fasses paraître dans ton blogue.

Je suis allée la voir hier et nous avons parlé de sa vie. Je lui ai demandé ce qui avait été le plus important dans sa vie. Elle m’a dit que c’était d’avoir rencontré son beau Paul-Henri, qui a été l’amour de sa vie. Il est décédé à près de 90 ans. Cela a été la naissance de ses enfants, ses petits-enfants et ses arrières petits enfants. Toute sa descendance est présente dans le graphique. J’ai enlevé les partenaires qui n’ont pas eu d’enfant dont moi-même. Il y a eu sa grande foi en Dieu, qui l’a soutenue tout au long de sa vie. Dans le temps de la guerre, la vie était difficile et les gens du pays étaient très pauvres. Aussitôt que les semailles étaient faites, Marie-Clara, sa grand-mère s’en allait aux États-Unis pour travailler dans les usines de textiles comme Wivi (je ne sais pas comment cela s’écrit). Pendant ce temps, Marie-Blanche était pensionnaire et elle faisait des ménages pour gagner un peu de sous. Elle pensait devenir religieuse, mais elle a eu les fièvres typhoïdes. Pendant un mois, elle a été alitée, elle a bien failli mourir. Elle est retournée chez elle à St-Casimir pour sa convalescence. Après cela, il n’était plus question de retourner chez les religieuses.

Paul-Henri travaillait pour le magasin général à St-Casimir, il livrait avec une voiture attelée la marchandise dans le comté de Portneuf. Souvent, l’hiver à cause des tempêtes, il devait coucher chez l’habitant car les chemins étaient impraticables. Un jour, le magasin a fermé et Paul-Henri fut incapable de se retrouver un emploi. Il habitait dans une belle grande maison à St-Casimir qu’il avait héritée de ses grand-parents. Marie-Blanche qui avait toujours vécu en campagne s’est vue obligée de déménager à Québec dans un logement au deuxième, elle a beaucoup pleuré la perte de son environnement et de sa belle maison. Pour compenser, elle a fait partie de la chorale de Beauport durant 35 années et du cercle des fermières. Elle a distribué des tonnes d’amour autour d’elle. Jamais de critiques négatives, beaucoup d’empathie et une grande intelligence émotionnelle. C’est la personne la plus généreuse et tendre que j’ai rencontrée. Bon anniversaire à ma belle-mamie chérie.

Lors de notre conversation, elle m’a révélée que son père avait déserté de l’armée car il n’aimait pas cela. Elle m’a dit aussi, qu’elle avait fait inscrire le nom de son père sur l’épitaphe pour qu’il ne soit pas oublié. Le corps de son père n’a jamais été rapatrié car ils étaient trop pauvres pour le faire. Elle m’a dit que c’était très probable que sa grand-mère ait épousé son grand-oncle François-Xavier. Donc ton instinct ne te trompe pas. Tu peux tout dire puisque Mamie est au courant de tout. On peut expliquer le contexte de l’époque.

Je te remercie de m’avoir aidé tout au long de ma démarche. Vendredi prochain, je vais la visiter et je vais lui apporter les pièces que tu m’as fournies. J’ai demandé à Photocopie de la Capitale de faire un graphique de tous ses ancêtres. Je lui remettrai un rapport des ancêtres de Paul-Henri aussi.

Amicalement

Lise-Andrée

Les ancêtres de Blanche Gendron

Lise-Andrée a partagé ce document PDF des ancêtres de Blanche.

Ancêtres de Marie Blanche Ernestine Tessier [Gendron]

wpid-blanche.jpg

Bonjour Pierre,

C’est aujourd’hui le 100e anniversaire de Marie-Blanche Tessier surnommée affectueusement Ti-Blanc. Je t’envoie ce graphique de ses descendants et j’aimerais que tu le fasses paraître dans ton blogue.

Je suis allée la voir hier et nous avons parlé de sa vie. Je lui ai demandé ce qui avait été le plus important dans sa vie. Elle m’a dit que c’était d’avoir rencontré son beau Paul-Henri, qui a été l’amour de sa vie. Il est décédé à près de 90 ans. Cela a été la naissance de ses enfants, ses petits-enfants et ses arrières petits enfants. Toute sa descendance est présente dans le graphique. J’ai enlevé les partenaires qui n’ont pas eu d’enfant dont moi-même. Il y a eu sa grande foi en Dieu, qui l’a soutenue tout au long de sa vie. Dans le temps de la guerre, la vie était difficile et les gens du pays étaient très pauvres. Aussitôt que les semailles étaient faites, Marie-Clara, sa grand-mère s’en allait aux États-Unis pour travailler dans les usines de textiles comme Wivi (je ne sais pas comment cela s’écrit). Pendant ce temps, Marie-Blanche était pensionnaire et elle faisait des ménages pour gagner un peu de sous. Elle pensait devenir religieuse, mais elle a eu les fièvres typhoïdes. Pendant un mois, elle a été alitée, elle a bien failli mourir. Elle est retournée chez elle à St-Casimir pour sa convalescence. Après cela, il n’était plus question de retourner chez les religieuses.

Paul-Henri travaillait pour le magasin général à St-Casimir, il livrait avec une voiture attelée la marchandise dans le comté de Portneuf. Souvent, l’hiver à cause des tempêtes, il devait coucher chez l’habitant car les chemins étaient impraticables. Un jour, le magasin a fermé et Paul-Henri fut incapable de se retrouver un emploi. Il habitait dans une belle grande maison à St-Casimir qu’il avait héritée de ses grand-parents. Marie-Blanche qui avait toujours vécu en campagne s’est vue obligée de déménager à Québec dans un logement au deuxième, elle a beaucoup pleuré la perte de son environnement et de sa belle maison. Pour compenser, elle a fait partie de la chorale de Beauport durant 35 années et du cercle des fermières. Elle a distribué des tonnes d’amour autour d’elle. Jamais de critiques négatives, beaucoup d’empathie et une grande intelligence émotionnelle. C’est la personne la plus généreuse et tendre que j’ai rencontrée. Bon anniversaire à ma belle-mamie chérie.

Lors de notre conversation, elle m’a révélée que son père avait déserté de l’armée car il n’aimait pas cela. Elle m’a dit aussi, qu’elle avait fait inscrire le nom de son père sur l’épitaphe pour qu’il ne soit pas oublié. Le corps de son père n’a jamais été rapatrié car ils étaient trop pauvres pour le faire. Elle m’a dit que c’était très probable que sa grand-mère ait épousé son grand-oncle François-Xavier. Donc ton instinct ne te trompe pas. Tu peux tout dire puisque Mamie est au courant de tout. On peut expliquer le contexte de l’époque.

Je te remercie de m’avoir aidé tout au long de ma démarche. Vendredi prochain, je vais la visiter et je vais lui apporter les pièces que tu m’as fournies. J’ai demandé à Photocopie de la Capitale de faire un graphique de tous ses ancêtres. Je lui remettrai un rapport des ancêtres de Paul-Henri aussi.

Amicalement

Lise-Andrée

Bonne fête Blanche – Prise 2

image

Lise-Andrée  vient  de  m’écrire…

Bonjour Pierre,

C’est aujourd’hui le 100e anniversaire de Marie-Blanche Tessier surnommée affectueusement Ti-Blanc. Je t’envoie ce graphique de ses descendants et j’aimerais que tu le fasses paraître dans ton blogue.

Je suis allée la voir hier et nous avons parlé de sa vie. Je lui ai demandé ce qui avait été le plus important dans sa vie. Elle m’a dit que c’était d’avoir rencontré son beau Paul-Henri, qui a été l’amour de sa vie. Il est décédé à près de 90 ans. Cela a été la naissance de ses enfants, ses petits-enfants et ses arrières petits enfants. Toute sa descendance est présente dans le graphique. J’ai enlevé les partenaires qui n’ont pas eu d’enfant dont moi-même. Il y a eu sa grande foi en Dieu, qui l’a soutenue tout au long de sa vie. Dans le temps de la guerre, la vie était difficile et les gens du pays étaient très pauvres. Aussitôt que les semailles étaient faites, Marie-Clara, sa grand-mère s’en allait aux États-Unis pour travailler dans les usines de textiles comme Wivi (je ne sais pas comment cela s’écrit). Pendant ce temps, Marie-Blanche était pensionnaire et elle faisait des ménages pour gagner un peu de sous. Elle pensait devenir religieuse, mais elle a eu les fièvres typhoïdes. Pendant un mois, elle a été alitée, elle a bien failli mourir.  Elle est retournée chez elle à St-Casimir pour sa convalescence. Après cela, il n’était plus question de retourner chez les religieuses.

Paul-Henri travaillait pour le magasin général à St-Casimir, il livrait avec une voiture attelée la marchandise dans le comté de Portneuf. Souvent, l’hiver à cause des tempêtes, il devait coucher chez l’habitant car les chemins étaient impraticables. Un jour, le magasin a fermé et Paul-Henri fut incapable de se retrouver un emploi. Il habitait dans une belle grande maison à St-Casimir qu’il avait héritée de ses grand-parents. Marie-Blanche qui avait toujours vécu en campagne s’est vue obligée de déménager à Québec dans un logement au deuxième, elle a beaucoup pleuré la perte de son environnement et de sa belle maison. Pour compenser, elle a fait partie de la chorale de Beauport durant 35 années et du cercle des fermières. Elle a distribué des tonnes d’amour autour d’elle. Jamais de critiques négatives, beaucoup d’empathie et une grande intelligence émotionnelle. C’est la personne la plus généreuse et tendre que j’ai rencontrée. Bon anniversaire à ma belle-mamie chérie.

Lors de notre conversation, elle m’a révélée que son père avait déserté de l’armée car il n’aimait pas cela. Elle m’a dit aussi, qu’elle avait fait inscrire le nom de son père sur l’épitaphe pour qu’il ne soit pas oublié. Le corps de son père n’a jamais été rapatrié car ils étaient trop pauvres pour le faire. Elle m’a dit que c’était très probable que sa grand-mère ait épousé son grand-oncle François-Xavier. Donc ton instinct ne te trompe pas. Tu peux tout dire puisque Mamie est au courant de tout. On peut expliquer le contexte de l’époque.

Je te remercie de m’avoir aidé tout au long de ma démarche. Vendredi prochain, je vais la visiter et je vais lui apporter les pièces que tu m’as fournies. J’ai demandé à Photocopie de la Capitale de faire un graphique de tous ses ancêtres. Je lui remettrai un rapport des ancêtres de Paul-Henri aussi.

Amicalement

Lise-Andrée

wpid-blanche.jpg

 


Descendants de Marie Blanche Ernestine Tessier [Gendron]

Bonne fête Blanche

Je ne pouvais  refuser  d’apporter  mon aide afin de retracer les ancêtres de Blanche  Gendron qui fête  ses 100 ans aujourd’hui.

image

Un voyage  dans le temps  et l’espace où les mystères  se succédaient.
image

Lise-Andrée  pourra,  si elle le désire, transmettre  le tout à  une autre génération, car encore beaucoup de choses relèvent d’hypothèses. Une chose par contre demeure certaine.  En généalogie, nous ne sommes  jamais certains à 100 % des résultats de nos recherches.