Savoir s’arrêter 

J’essaie, mais il faudrait arrêter de m’écrire. 

Arrêter, je dois tenir ça de mon grand-père Léo.

Il était un joueur compulsif dans les années 20. Il a tout perdu. Deux fois plutôt qu’une. Peut-être trois. 

Une petite recherche m’avait amené à comprendre pourquoi on ne peut arrêter… 

La dopamine, l’hormone du plaisir. Vous pouvez googler ça pour le « fun ». 

Je vous reviens avec une autre belle histoire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s