Pourquoi le surnom de La Gâchette?

André Mignier dit Lagacé aurait reçu ce surnom quand il était soldat avec le régiment Carignan-Salières. Né le 28 décembre 1639, selon les recherches de Gilles Tremblay, André Mignier avait donc environ 26 ans vers 1665.

ANQQGH370110

– Tiens, j’ai une idée!
On va aller agacer le vieux André Mignier.

Mais pourquoi diantre lui avoir donné ce surnom?

Mark Legassie, un 7e cousin américain, m’avait mis la puce à l’oreille la semaine dernière en me faisant remarquer ce passage du texte de Gilles Tremblay.

Pierre-André faisait donc partie de la « compagnie de Alexandre(Isaac)  Berthier,  Sieur de Bellechasse et de Villemur qui avait été détaché à bord du Brezé du régiment de Laillié » [59],  André comme tous les soldats Français portait un surnom, donné généralement par un des officiers de la compagnie, qui correspondait soit à un trait de caractère, une caractéristique physique, une manie, un défaut ou une qualité etc. qui caractérisait un soldat par rapport aux autres.  Pierre-André semble être connu sous deux surnoms.  Du côté de sa descendance américaine  on lui attribue le surnom de La Gâchette [60] (trigger).  Cependant, rien ne permet de croire qu’il portait ce surnom.  Du côté canadien, Pierre-André portait le surnom de l’agacé.  Était-ce parce que tout le monde s’amusait à l’embêter ou est-ce qu’il se sentait embêter par tout le monde?  Ceci restera certainement un secret.  Or, ce surnom se retrouve sur une des cartes de Gédéon de Catalogne de 1709, qui montre la concession de la Rivière-Ouelle.

carte 1709 mod

Tiré de l’article de Gilles Tremblay

Je n’avais jamais mis en doute le surnom de la gâchette avant la semaine dernière, me fiant aveuglément aux recherches faites antérieurement. Je prenais toujours en plus un malin plaisir à expliquer mon patronyme aux gens que je rencontrais en plus…

v1_c4_s08_ss00_01

Lagachette? Cha vient d’où vous penchez?

Pour en avoir la certitude, je me suis tourné vers les registres paroissiaux qui étaient jadis disponibles sur Family Search.

1667

C’est l’acte de baptême de Marie-Anne, la fille d’André Mignier et de Jacquette Michel.

1667 Marie-Anne Mignier zoom in

André Meynier dit La Gassée

dit La Gassée

Aucun doute ici  sur le dit…

On identifie clairement le père comme étant André Meynier dit La Gassée. Mais allons plus loin…

1701

Le mariage de son fils André, veuf de Marie-Charlotte Pelletier, avec la belle Françoise Ouellet âgée de 19 ans.

mariage André Mignier et Françoise Ouellet

dit Lagacée

Plus loin?

1714

Le baptême de son petit-fils Michel, le fils de Michel Mignier dit Lagassé et d’Angélique Thibault…

baptême Michel Mignier 1714

dit Lagacée

Sur la même page, André Mignier fils est témoin lors de l’enterrement de Jean Galleran Boucher, 87 ans.

1714 sépulture Jean Galeran Boucher

dit Lagacée

Sauf que…

1668

Selon la transcription trouvée dans BMS 2000 du contrat de mariage passé devant le notaire Becquet le 7 octobre 1668, BMS 2000 indique dans sa base de données…

André Mignier dit Lagachette!

Faute de voir ce contrat, il ne me reste qu’une seule explication plausible…

Une erreur de transcription ou alors, André Mignier dit L’Agacé avait oublié de mettre son dentier quand il est passé devant le notaire Becquet.

v1_c4_s08_ss00_01

Ma foi tout est pochible…

3 réflexions sur “Pourquoi le surnom de La Gâchette?

  1. C’est bien vu! Juste une petite parenthèse: d’un endroit à un autre en France, il y a tellement de sonorités différentes avec des mots avalés, rabotés ou chantés qu’un autre français d’un autre département aura bien du mal à identifier.

    Je me souviens en arrivant à Gap, dans les Hautes-Alpes, je suis entré dans un bistrot et quand les autochtones commençaient à me parler en ayant déjà bien consommé, j’ai expliqué que je ne comprenais pas leur patois. Vexés, ils pensaient être intelligibles et s’exprimaient en français. Ma femme, que j’ai rencontré là-bas, est passée par la même expérience déroutante , un peu avant que je la rencontre. Il nous aura fallu quelques mois pour que nos oreilles s’adaptent.

    Savoir écrire en 1667, n’était pas donné à tout le monde. On peut imaginer un illettré demandant à un lettré issu d’un autre département comment s’écrit « la gâchette » dans l’idée de pouvoir l’apposer en signature. Entre une bouche émettant des sons pas très académiques et une oreille peu exercée.., la faute semble permise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s