Histoire de la famille Thibault – huitième partie

Texte de Denise Thibault

Après mes études, je commençai à travailler comme opératrice pour Québec Téléphone au Central de Forestville, bien avant que le tout soit automatisé.
Le service consistait à répondre aux clients. On avait une petite lumière qui s’allumait devant le numéro du client et avec notre fiche, nous répondions. À l’aide d’une autre, on les mettait en connexion. Quand la communication était terminée les deux lumières ainsi en direct s’éteignaient et nous retirions nos fiches.

Telephone_operators,_1952

Photo d’Archives (ce n’est pas Denise)

Quand on désirait un appel (longue distance) nous prenions leur appel sur une facture pour les diriger au bon numéro soit par le central de Rimouski, ou autres centraux. On nous donnait la ligne pour atteindre la localité désirée. Par exemple, si c’était Matane ou toutes autres localités de la rive sud, Rimouski nous donnait le central. On pouvait faire plusieurs centraux pour y arriver. Donc Rimouski nous dirigeait soit : Matane, Rivière du Loup et autres centraux selon la localité désirée ou bien Rimouski nous donnait pour la Côte Nord : Baie-Comeau et de là on pouvait aller partout sur la Basse ou la Haute Côte Nord.

Quand nous arrivions à destination ce central nous donnait le numéro que le client avait demandé et on surveillait le commencement et la fin de la communication pour facturer le nombre de minutes utilisées (parlées) et selon la distance parcourue. Les tarifs étaient établis ainsi.
Rivière Portneuf était desservi par Bell Canada qui nous donnait la route pour toutes localités de Charlevoix. C’était un travail de jour, de soir et de nuit. C’était un travail agréable et le jour était très occupé avec les bureaux de l’Anglo Pulp et toutes les communications avec les chantiers. Ça bougeait beaucoup à Forestville. Il y avait les bureaux d’Hydro et la Baie Verte, sans compter la voie maritime. Les bateaux étaient chargés de pulpes de bois par une dalle qui descendaient avec l’eau directement sur le bateau pour ensuite se diriger vers le moulin de l’Anglo Pulp à Québec. Nous avions l’aéroport où Québec Air faisait la navette la Côte Nord – Rimouski. Le Canadian Pacific desservait les gens voyageant à Québec ou à Montréal.

Une nuit que je travaillais, il y eut un appel que quelqu’un voulait effectuer à Labrieville, mais le numéro appelé ne répondait pas. Le jeune homme réessaya à plusieurs reprises et il me disait vouloir avertir son patron que son père était malade et qu’il devait se rendre à l’hôpital avec sa mère. Il ne lui serait pas possible d’être au travail le lendemain matin. Il me jasait et il voulait connaître mon nom. Mais on le donnait jamais, j’étais l’opératrice 4 quand je facturais, mais jamais nous donnions notre nom. Alors il me dit : j’aimerais bien te connaître. Avec si peu d’informations tout devient impossible. Mais il rajouta « Demain, je vais être dans la cabine téléphonique devant le central quand tu vas sortir, et je veux te voir et te parler.

Effectivement, il était bien là ce matin. Il m’a alors raconté que son frère Philippe et son cousin René travaillaient avec nous pour Québec Téléphone sur les lignes téléphoniques quand il y avait des bris de ligne dans les poteaux. Je les connaissais déjà et je les voyais souvent puisqu’ils se rapportaient à notre central pour prendre note des bris à corriger.

Il se présenta donc : Jacques Charron travaillant pour Hydro-Québec à Labrieville et demeurant à Colombier. Il me demanda de le revoir la fin de semaine suivante.

Le trouvant fiable, je lui dis :

« Oui, mais chez mes parents. »

À suivre après le Boxing Day…

3 réflexions sur “Histoire de la famille Thibault – huitième partie

  1. Ouf! ce matin le cœur me palpite revivre de si beaux souvenirs qui nous mèneront bien loin…
    et c’est encore à suivre…

    Donc j’en profite pour offrir à chacun de vous et ceux qui nous suivent, des Fêtes remplies de Joie, Bonheur et surtout la Santé entourés des vôtres, vos êtres les plus chers!
    Merci Pierre de me permettre que tous mes souvenirs revivent dans la mémoire de ceux qui suivent ce Blog.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s