Histoire de la famille Thibault – cinquième partie

Texte de Denise Thibault

Nous n’avions de la grande visite des parents que l’été puisqu’ils vivaient trop éloignés soit Grand-mère Thibault ou les oncles et tantes et nos cousins. Maman en profitait pour leur faire goûter ses bonnes confitures de fraises des champs et aussi sa délicieuse viande qu’elle réussissait à mette en canne. Elle avait une canneuse pour ainsi conserver les légumes coupés et ses viandes, ses cretons. Nos tantes de Baie-Comeau s’en régalaient puisque sur la Côte-Nord, on ne ramassait que des bleuets.

Une drôle d’anecdote… Un petit cousin de Baie-Comeau, en visite, suivait mes frères au train du soir. On disait ce mot pour la traite des vaches. En voyant un bœuf faire son pipi, il dit à mon frère : regarde celle-là se trait tout seul…

Quand les plus vieux des garçons commencèrent à être en âge de travailler, déjà à 17 ans, Jean-Guy partit dans le grand Nord, le Labrador. Il travaillait avec un tracteur sur de nouvelles routes qui se construisaient. Il prenait des photos et nous les envoyait. Ce n’était que de la route et des épinettes le long du chemin, rien d’habité. C’est ainsi qu’il a commencé ses premiers emplois.

Jean-Guy devient ensuite vendeur de meubles chez Gagnon et Frères. Il a été marié et a été père de 3 enfants.

Après 20 ans en Gaspésie, Papa et Maman déménagèrent avec les plus jeunes en 1954 sur la Côte- Nord à Forestville. Noëlla et Jocelyne étaient en 1ère année, Rolande et Laurent encore petits étaient à la maison. Nous allions dans une classe plus avancée. Moi j’étais en 6e année. Nous avions terminé notre année scolaire avec notre maîtresse (enseignante) à St-Etienne. Elle enseignait une classe multiple de la 1ère à la 6e année. Ce qu’elle avait du mérite et de la patience de si bien enseigner des matières variées et de niveaux différents.

Jeannine notre grande sœur prenait soin de nous et sommes arrivés fin juin. Jean-Guy avait acheté la terre de St-Etienne et Monique est demeurée passer l’été pour lui faire à manger. Puis nos parents sont retournés la chercher pour qu’elle puisse recommencer les classes en septembre.
Papa avait acheté un moulin à scie pour scier le bois qui sortait de la forêt pour en faire des planches, madriers pour la construction. Les gens coupaient leur bois sur leur terre ou en achetait tout rond pour en faire scier à leurs dimensions, soit en bois brut ou passé au planeur. Maman calculait les quantités coupées et sciées et facturait le client selon la façon de calculer, exigeant une connaissance de la mesure… la longueur, la largeur et l’épaisseur du bois. Tout le monde travaillait, même les plus jeunes rendaient service selon leur capacité.

Papa avait aussi acheté l’école de Paul Baie, voisin du moulin à scie. Cette école fermait pour que les enfants aillent par autobus scolaire au couvent ou au collège de St-Luc de Forestville dès septembre. Ils étaient en attente d’en prendre possession. Ils se sont temporairement installés dans un petit local de fortune près du moulin. Donc, l’école est devenue notre demeure et quelques années plus tard après le décès de Papa pour se rapprocher des services, maman la faisait déménager sur la rue Verreault où elle est encore située, appartenant à Laurent le plus jeune de la famille.

À suivre…

Une réflexion sur “Histoire de la famille Thibault – cinquième partie

  1. Ça grandit les jeunes et on verra bientôt ce qu’ils sont tous devenus dans leur travail, leurs carrières et seront tous à leur tour des parents et même grands-parents, la vie étant ainsi, on vieillit et la retraite nous arrive, c’est à ce moment que les choix de liberté s’annoncent…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s