Faire plaisir – Un dépendant affectif qui s’assume

Vous l’auriez  sans doute  deviner. Je ne souffre pas de progonoplexie…

image

Plutôt un dépendant  affectif qui s’assume, avec un mordant sens de l’humour.

Il ne ferait pas de mal à  une mouche… un maringouin peut-être, car il les attire inexorablement.

Un dépendant  affectif qui cherche  à  faire  plaisir, car il n’arrivait jamais  à plaire à  son père…

image

La perfection n’est pas de ce monde.

Advertisements

3 réflexions sur “Faire plaisir – Un dépendant affectif qui s’assume

  1. Mon cher Pierre,
    Quand je me retrouve avec un rapport généalogique de près de 2000 pages pour mes ancêtres directs et indirects, je me questionne moi aussi sur cette maladie…
    Cependant, à partir de soixante ans, nous atteignons la perfection des Seniors d’expérience. Notre défi à partir de ce moment là, est de ne pas mourir à 60 ans pour ensuite être enterrés à 85 ans et plus…
    Ne change rien mon cher Pierre, tu as atteint cette perfection…enfin presque.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s