Irène

Un texte touchant de mon ami Michel…

Nos ancêtres

Coup de fil au travail.

Ma mère, qui avait toujours évité de déranger le plus possible, m’appelle pour me dire qu’elle ne se sent vraiment pas bien. Nausées. Vomissements. Etc.

Je me présente chez elle et, quelques instants plus tard, elle est en route pour l’hôpital, soins intensifs, diagnostiquée d’un épisode cardiaque. La dernière fois que je l’ai vue, deux jours plus tard, elle était calme et sans douleur. Elle m’a même souri en m’envoyant la main et en me disant: À demain!

Je suis parti un peu rassuré… mais aussi un peu anxieux à l’idée de devoir la placer, à plus ou moins brève échéance, dans une maison de convalescence, puis dans une maison pour soins de longue durée. Je savais qu’elle ne voudrait pas de cette alternative. Je l’avais vu dans son regard quand, avec le plus de ménagement possible, j’avais évoqué la possibilité, le jour même. Et…

View original post 244 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s