David Alexandre, fier patriote?

Écrit en 2012 sur Nos ancêtres, en hommage à David Alexandre

Nos ancêtres

Je me demande si je dois me lancer dans une telle aventure les fins de semaine…

Mes recherches sur les Patriotes de Sainte-Anne m’ont conduit sur la Rive-Sud.

À St-Cyprien de Napierville pour être plus précis.

Je compte bien m’y rendre un jour avec mes petits-enfants.

– St-Cyprien…!
Grand-papa, on vient de rater la sortie.

– Cé ça… Aidez-moi pas!

Moi la Rive-Sud, je ne connais pas ça beaucoup. St-Cyprien encore moins à part la piste de course.

Je n’y ai jamais mis les pieds, mais un de mes ancêtres oui… même deux, un sabre à la main!

Je me reconnais un peu. C’est mon genre… Toujours en avant…!

Je connais bien peu de choses sur les troubles de 1838 dans la région. C’est peut-être une occasion rêvée de reprendre le temps perdu.

David Alexandre, le père d’Henriette dont je cherche encore désespérément une photo pour ajouter à ma collection…

View original post 460 mots de plus

Publicités

Une réflexion sur “David Alexandre, fier patriote?

  1. http://ici.radio-canada.ca/emissions/dessine_moi_un_dimanche/2014-2015/chronique.asp?idChronique=372818

    http://www.septentrion.qc.ca/catalogue/breve-histoire-des-patriotes

    15 février 1839. Cinq patriotes montent sur l’échafaud afin d’y être pendus. La colonie britannique du Canada est en crise. La période des rébellions de 1837-1838 est un moment charnière de l’histoire du Québec. Gilles Laporte en propose ici une première synthèse claire et accessible. Il prend le temps d’asseoir les fondations d’un territoire et d’un peuple, le Bas-Canada du début du XIXe siècle, avant de présenter trente ans de luttes politiques. Les enjeux complexes, allant bien au-delà d’une simple lutte linguistique, prennent alors tout leur sens. Les principales batailles et les soulèvements sont aussi clairement abordés. Seize portraits régionaux et cinquante capsules biographiques complètent ce remarquable ouvrage.

    Gilles Laporte
    Historien spécialiste du XIXe siècle québécois, Gilles Laporte enseigne l’histoire du Québec au cégep du Vieux Montréal et à l’Université du Québec à Montréal. Il est l’auteur de nombreux articles et ouvrages, dont Patriotes et Loyaux (Septentrion, 2004), Molson et le Québec (Michel Brûlé, 2009) et Fondements historiques du Québec (Chenelière, Prix du ministre 2013).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s