Mon petit examen d’histoire

1. Qui est le père de la Révolution tranquille?

image

 

La semaine  prochaine…

Quelle  est  la  devise  du  Québec?

9 réflexions sur “Mon petit examen d’histoire

  1. Situé dans cette partie de la rue Beaubien, entre la 21e Avenue et le boulevard Pie-IX, le centre Paul-Sauvé (inauguré en 1960 et démoli entre novembre 1992 et février 1993) est un lieu de mémoire qui marque l’imaginaire collectif québécois tant par sa vocation sportive que politique et culturelle. Construit à l’origine pour remplacer la Palestre Nationale de la rue Cherrier comme centre sportif, il accueille plusieurs évènements lors des Jeux olympiques de 1976. La patinoire du Centre sportif Paul Sauvé, 20 janvier 1966 Sa taille et son emplacement lui permettent de servir à de nombreuses autres manifestations, dont des réunions des principales centrales syndicales et le congrès de 1970 du Rassemblement pour l’indépendance nationale (R.I.N.). Le Parti Québécois y a connu des moments marquants de son histoire, comme la célébration de sa victoire électorale de 1976 et, le soir du référendum de mai 1980, le discours historique de son chef, René Lévesque.

  2. Bonjour Pierre
    Le père ou les pères de la révolution tranquille, qui sont-ils?: Il y a eu des penseurs dans les années quarante et cinquante dont plusieurs ont fait carrière à Ottawa. Cette révolution sociale était en préparation et en réaction aux efforts de centralisation du gouvernement fédéral. JE ME SOUVIENS d’André Laurendeau, Pierre-Elliot Trudeau, Paul-Gérin Lajoie, Georges-Émile Lapalme, Gérard Pelletier, Jean Lesage, René Levesque, Paul Sauvé et bien d’autres.
    Sur la photo, je pense que c’est Paul Sauvé, il a battu Jean Lesage et c’est fait élire sous la gouverne de l’Union nationale. Mon père, un organisateur électoral, rouge dans le temps de Jean Lesage, bleu dans le temps René Levesque, avait une admiration sans borne pour Paul Sauvé. Il disait de lui que c’était un visionnaire. Malheureusement, il est mort rapidement dans l’exercice de ses fonctions. Je ne sais pas s’il est vraiment le père de la révolution tranquille, le bouillonnement social alimenté par les luttes syndicales (Asbestos). Le monopole de l’Église dans l’Éducation et la santé, la contestation de la jeunesse sur les interdits de l’église (le péché était partout: dans la moindre pensée et le moindre baiser). L’aspiration des filles aux Études supérieures et leur besoin d’autonomie étaient dans ce bouillonnement. Les révolutions se préparent lentement et à un moment donné s’imposent à tous. Le gouvernement libéral de Jean Lesage et le gouvernement péquiste de René Levesque ont apporté une grande révolution économique, sociale et culturelle. Cette révolution a été favorisée par les 30 glorieuses (les années d’après-guerre). La croissance économique, les nombreux emplois disponibles ont favorisé cette révolution. Nous allons sûrement en apprendre davantage la semaine prochaine…

    Lise-Andrée Morin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s