Je reprends du galon

Eh oui! Je reprends du galon.

Pas sur ce blogue, mais dans ma carrière d’enseignant. Je suis tuteur depuis janvier. Une de mes élèves est en histoire, et je renoue avec mes premiers amours…

Deux années merveilleuses à enseigner l’histoire à l’école Benjamin-de-Montigny dans les années 70.

Deux années sur 34 années d’enseignement!

Je n’ai jamais parlé généalogie à mes élèves. Je n’avais pas eu la piqûre dans les années 70. Les temps ont bien changé depuis janvier 2008.

Je reprends donc du galon et je peux répondre à Lise-Andrée.

Au début de la colonie, il y avait environ 1200 familles selon mes lectures. Est-ce exact?

Une petite recherche Google aurait permis à Lise-Andrée de trouver la réponse.

Le recensement de 1666 en Nouvelle-France était le premier recensement mené au Canada et en Amérique du Nord. Il a été organisé par Jean Talon, l’intendant de la Nouvelle-France, entre les années 1665 et 1666.

Jean-Baptiste Colbert, le Ministre français de la Marine, souhaitait faire de la Nouvelle-France le pôle central de l’Empire colonial français[réf. nécessaire]. Pour mener à bien ce projet, il devait connaître l’état de sa population, ainsi que les bases économiques et industrielles que la colonie pouvait développer.

Jean Talon a dirigé le recensement en grande partie lui-même, voyageant de porte en porte parmi les établissements de la Nouvelle-France. Il n’a dénombré ni les Amérindiens,habitants autochtones de la colonie, ni les représentants des ordres religieux comme les Jésuites ou les Récollets.

Selon le recensement de Talon, il y avait 3 215 personnes en Nouvelle-France, réparties en 538 familles distinctes. Il y avait 2 034 hommes et 1 181 femmes. Les enfants et les célibataires étaient regroupés ensemble; 2 154 de ceux-ci ont été recensés, alors que seulement 1 019 personnes étaient mariées (42 de ces dernières étant veuves). 547 personnes habitaient Québec, 455 se retrouvaient aux Trois-Rivières, tandis que 625 vivaient à Ville-Marie (Montréal).

La plus grande tranche d’âge, les 21 à 30 ans, représentait 842 personnes, c’est-à-dire un peu plus de 26 % de la population totale de la colonie. 763 personnes étaient des professionnelles d’une certaine qualité, dont 401 occupaient la fonction de domestique, alors que 16 étaient inscrites comme « gens de qualité ».

Quant à l’autre question…

 Lors de la conquête en 1760, nous étions 60 000 environ. Est-ce exact?

 

La réponse à cette question, mon élève me l’a donnée…

70 000 65 000

en relisant ses notes de cours

Pour en savoir plus, cliquez ici.

En passant, j’ai appris un tas de choses en histoire en reprenant du galon.

Advertisements

2 réflexions sur “Je reprends du galon

  1. Quelle belle surprise, j’ai eue ce matin, en lisant ton blogue. La passion de la généalogie voisine celle de l’histoire (ma matière préférée à l’école). Je dégusterais tous les matins tes blogues historiques. Plus que des noms et des dates, l’histoire met de la chair autour des personnages. Étant visuelle, chaque mot se transforme en image et reprend vie. C’est merveilleux! Merci beaucoup.
    Lise-Andrée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s