Comment ne pas m’écrire pour me demander mon aide…

Comment ne pas m’écrire…?

Ce message reçu ce matin sur Ancestry…

Élise Blouin et Damien Simard

Svp Date et photo de mariage de ce couple. Merci.

Comment m’écrire…?

Plutôt comme ceci…

Bonjour Pierre, c’est encore moi Karine… J’ai 2 questions pour vous…

1) Mon conjoint, …, son père est …, natif de Laplaine… Le père de ce dernier se nommait François Gauthier et était marié a Angéline Trudel. Avez vous des informations sur ces personnes?

2) Avez vous une ancienne carte avec route de La Plaine et Sainte-Anne-des-Plaines??!! cela fait plusieurs recherches que j’effectue et je ne trouve rien!

Merci!

Alors je vais revirer ciel et terre pour vous aider.

Panorama

En attendant une autre demande pour Damien Simard et Élise Blouin…

couple-damien-simard-et-elise-blouin

Raison de votre demande?

 

Publicités

14 réflexions sur “Comment ne pas m’écrire pour me demander mon aide…

  1. Merci beaucoup Pierre de prendre le temps d’avoir répondu! c’est vraiment apprécié! et merci beaucoup pour les photos plus grandes… mon beau-père sera très heureux!

  2. Premier lien

    UN BRIN D’HISTOIRE

    par Claude Martel, géographe-historien

    Mardi 22 mars 2011

    Histoire de la poste à La Plaine

    À la suite l’implantation du chemin de fer au village de La Plaine, le marchand général Calixte Gauthier y voit l’opportunité de doter son village d’un bureau de poste, prenant soin de l’établir dans son magasin. C’est ainsi que le 1er avril 1879 s’ouvrait le bureau de poste de La Plaine.

    Les origines du village

    La première mention signifiant l’existence du «village» de La Plaine apparaît en 1855. Située aux limites des comtés de Terrebonne et de L’Assomption, une petite concentration de résidences et de services s’y trouve. En 1863, l’ouverture du magasin général de Calixte Gauthier vient officialiser la vocation de ce petit hameau.

    La construction du chemin de fer Laurentian, entre Sainte-Thérèse et Saint-Lin, vient changer le rôle du petit hameau de La Plaine. Lorsque les travaux s’amorcent, en 1876, on choisit d’établir à La Plaine une auberge pour loger le personnel du chantier, en plus d’amener ici bon nombre de menuisiers, de forgerons et d’ouvriers qui s’établissent au village. Plusieurs d’entre eux deviendront des artisans après l’ouverture du chemin de fer, en septembre 1877.

    Les démarches officielles en vue d’obtenir un bureau de poste

    C’est le marchand général Calixte Gauthier qui prit l’initiative de demander un bureau de poste au village de La Plaine. Appuyé d’une pétition signée par les résidants du village, et tout probablement par le député fédéral de Terrebonne, le dossier suit son cours dans les officines du ministère des Postes à Ottawa.

    Le rapport d’analyse produit par le maître de poste de Sainte-Anne-des-Plaines mentionne que le village compte une auberge «qui est complètement inutile», un petit magasin, une petite grocerie, une boutique de forge, une petite boutique de voiturier, 5 à 6 maisons de journaliers qui sont à l’emploi des cultivateurs. Le bureau desservirait 25 à 30 familles qui ne font aucune affaire, et que le futur bureau justifierait une malle par semaine. L’évaluation semble plutôt pessimiste, mais elle n’allait pas jusqu’à proposer l’abandon du projet. En retour, le rapport officiel, daté du 20 janvier 1879, fait plutôt état des informations fournies par M. Gauthier, voulant que le bureau desservirait le village situé aux «quatre coins», avec 60 édifices, 2 magasins, 1 auberge et 6 entrepreneurs incluant les charpentiers, forgerons, cordonniers, charretiers, ainsi que 26 habitants, totalisant 82 familles. Peut-on conclure que le maître de poste de Sainte-Anne-des-Plaines ne voyait pas d’un bon œil la venue d’un bureau de poste à La Plaine, qui aurait comme conséquence de lui faire perdre des clients et, forcément, des revenus? Ainsi, le maître général des postes se fia davantage aux statistiques fournies par Calixte Gauthier.

    La gare étant située à proximité, les coûts d’utilisation de la gare pour le transport du courrier sont évalués à 12 $ par année. À la lumière de ces informations, le ministère procédait à la création d’un bureau de poste à La Plaine et à la nomination de Calixte Gauthier à titre de maître de poste. Le courrier sera transporté quotidiennement par le train du Laurentian, en provenance de Montréal.

    Auparavant, le territoire de La Plaine était desservi par trois bureaux de poste distincts, puisque La Plaine relève alors de trois municipalités distinctes, soit Sainte-Anne-des-Plaines, Saint-Lin et Mascouche. Il faut être conscient que le marchand Gauthier avait tout intérêt à obtenir le bureau de poste chez lui, obligeant la clientèle de tout le secteur à fréquenter son commerce.

    Le bureau de poste joue un rôle économique important. À l’époque, beaucoup de colis, notamment des vêtements, sont commandés par la poste à partir de catalogues. La poste achemine aussi beaucoup de lettres, de journaux, de cartes de vœux et de produits alimentaires. Même les urnes de scrutin sont acheminées à Québec ou à Ottawa par la poste via le réseau ferroviaire.

    La partisannerie politique

    L’histoire postale de La Plaine est marquée par un épisode épique de partisannerie politique entre 1931 et 1937. Adrien Gauthier perdit sa fonction de maître de poste pendant le règne des conservateurs de Bennett, mais il la «retrouvera» au retour de Mackenzie King. Nous réservons une chronique à l’automne pour vous présenter cette saga politique locale.

    Au quotidien

    Les archives comptent de nombreux documents qui permettent de comprendre l’ampleur du travail de maître de poste à La Plaine. Le bureau est ouvert tous les jours de 7 h à 21 h. Le maître de poste doit aller cueillir et porter le courrier à la gare, en fonction de l’horaire des trains transportant la malle. Plus tard, un postillon sera chargé de livrer le courrier dans la campagne avoisinante.

    Le 12 juin 1978, c’est la fin d’un règne; Annette Gauthier termine sa dernière journée à titre de maître de poste. La famille Gauthier tournait la page, elle qui occupait la fonction de maître de poste depuis 1879. Une roulotte servit de bureau de poste temporaire.

    Un bureau de poste

    Les besoins le justifiant, le député J.-Roland Comtois favorisa la construction d’un édifice fédéral servant uniquement de bureau de poste. Ce bureau fut ouvert en 1980. Fait à noter, on dut demander une autorisation afin de procéder au «dézonage agricole» du terrain, lequel était voisin de l’église Saint-Joachim.

    Liste des maîtres de poste

    Calixte Gauthier 1879-1902

    J.-P. Gauthier 1903 (3 mois)

    Albert Gauthier 1903-1904

    Adrien Gauthier 1905-1931

    Amédée Courtemanche1931-1936

    Adrien Gauthier 1937-1940

    Gonzague Gauthier 1940-1977

    Annette Gauthier 1977-1978

    Alain Lalonde 1978-1981

    Madeleine Garceau 1981 (intérim 1 mois)

    Alain Lalonde 1981-1986

    Gaétan Morin 1986-2002

    Suzanne Lapierre 2003-2010

    Luc Milot 2010-2011 (intérim)

    Johanne Langlois 2011-auj.

    ____________________________

    Sources : Bibliothèque et Archives Canada, Fonds RG3, contenant divers dossiers sur l’histoire postale de La Plaine. Fonds de recherche de l’auteur sur La Plaine. Notes de Geneviève Latour de Postes Canada.

  3. 2e lien

    « Gaétan AUBIN: 1937 — 2011
    Rachel Laviolette : 1937 — 2011 »
    Olive Renaud , née Villeneuve : 1920 — 2011

    21 avril 2011 par Le Cyber Journal Sainte-Anne-des-Plaines

    De La Plaine, le 19 avril 2011 à l’âge de 90 ans, est décédée Madame Olive Villeneuve épouse de feu Monsieur Charles-Édouard Renaud. Elle laisse dans le deuil ses fils : Claude Renaud (prêtre), Ronald Renaud (Diane Marchand), Jean-Luc Renaud (Julie Picard) et Gaston Renaud (Anita Faber); ses petits-enfants : Pascal, Pier-Olivier, Naomi, Frédéric, Patrick et Philippe; une arrière-petite-fille : Aymie; ses beaux-frères, belle-sœurs, neveux et nièces.

    La défunte sera exposée le dimanche 24 avril de 14 h à 17h et de 19 h à 22 h à la Maison Funéraire Groulx, 173 boulevard Sainte-Anne à Sainte-Anne-des-Plaines. Les funérailles seront célébrées le lundi 25 avril à 11 h en la paroisse de Saint-Joachim de La Plaine. Ouverture du Salon lundi à 9 h.

    http://www.maisonfunerairegroulx.com

    En témoignages de sympathies, les personnes qui le désirent peuvent faire parvenir des dons à la fabrique de la paroisse Saint-Joachim de La Plaine, 10251, boul. Laurier, Terrebonne, J7M 1V4.

  4. Raphaël est mon beau-père! Je tentais de faire leur arbre et j’ai découvert un déjà tout fait par M. Lagacé… C’est tout un cadeau du ciel que vous me faites de me donner toutes ces informations… Merci à vous deux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s